blog

blog

Éducation du chiot : les fondamentaux à connaitre

Décider de disposer d’un chiot dans sa maison signifie également que l’on doit l’éduquer. Vous trouverez ici les fondamentaux à connaitre pour éduquer votre chiot. Les astuces pour bien éduquer son chiot Pour une bonne conduite de votre animal de compagnie et son bien-être, vous devez lui imposer des règles strictes. Voici quelques astuces : JulieHello! Je m’appelle Julie et j’ai 25 ans. Je suis passionnée par la technologie et j’aime partager mes découvertes avec vous. Bienvenue sur mon site où je partage mes articles et mes expériences en tant que journaliste tech. Je suis impatiente de vous faire découvrir le monde fascinant de la tech avec moi! veterinaire-paris-hollanders.fr

blog

Les différents types d’allergie chez le chien

Les chiens peuvent être exposés à certains agents pouvant leur causer des allergies. Que ce soient les piqûres d’insectes, les aliments comportant des allergènes ou toutes autres substances toxiques, plusieurs facteurs peuvent provoquer chez certains chiens des manifestations allergiques d’intensités et formes diverses. Découvrez ici les différents types d’allergies auxquelles peut être confrontés votre chien. Les allergies alimentaires Les allergies alimentaires sont courantes chez les chiens, surtout s’il ne bénéficie pas d’une excellente nourriture chien. Si votre chien en souffre, il peut se gratter sans cesse. Vous verrez apparaître des boutons, des rougeurs et quelquefois son œil peut enfler. Cela peut aussi se manifester à travers des troubles digestifs, notamment les vomissements et diarrhées. Cette forme d’allergie est essentiellement d’origine alimentaire. Les causes de ces malaises s’expliquent par la présence des allergènes dans son régime alimentaire.  Ces derniers peuvent se présenter sous forme de protéines animales ou d’additifs. Plusieurs aliments peuvent conduire à l’allergie alimentaire. Il peut s’agir de la viande de bœuf, de poulet, des céréales ou encore des produits laitiers. De façon générale, les allergies alimentaires se manifestent par des démangeaisons. Ces sensations poussent le chien à se gratter, à se mordiller ou à se lécher. Ces comportements peuvent faire apparaître d’autres symptômes notamment les croûtes, la chute des poils ou l’apparition d’une peau grasse et d’une mauvaise odeur.  L’origine des irritations peut également être des pyodermites qui ne sont rien d’autre qu’une infection cutanée. Pour pallier ce mal, il faut adopter un régime d’éviction pour votre chien. Cela consiste à donner à votre chien allergique les aliments exempts d’allergènes qui causent son hypersensibilité.  Vous trouverez des croquettes et friandises saines pour votre chien sur https://www.ultrapremiumdirect.com/chien/nourriture/ La dermatite atopique La dermatite atopique est une forme de maladie ou d’infection de la peau du chien. Elle se caractérise par des démangeaisons ou une inflammation. La principale cause de cette allergie est d’origine génétique. Cela se fait suite à un dérèglement immunologique qui se traduit par des réactions d’hypersensibilité. Il peut également en résulter un défaut de barrière au niveau de la peau, exposant votre chien à la pénétration excessive d’allergènes.  Les allergènes impliqués sont assez variés et sont retrouvés dans l’environnement. Il peut s’agir des pollens, des acariens, des débris d’eau, des débris de végétaux, des moisissures, etc. L’autre facteur pouvant favoriser l’atopie est lié aux agents infectieux ou une dermite par allergie aux piqûres de puces. Les signes majeurs de cette forme d’allergie sont les démangeaisons. L’apparition de celles-ci peut amener votre chien à se lécher, se gratter, se frotter ou se mordiller les pattes et la face.  Ces démangeaisons peuvent par la suite s’étendre au reste du corps. Le fait de se gratter peut entraîner des lésions cutanées ou autres signes tels que l’érythème, les croûtes, l’épaississement de la peau sous forme de « peau d’éléphant ». On peut aussi noter une chute de poils ou des odeurs assez désagréables de la peau. Dans certains cas, l’atopie peut se manifester par une otite ou encore par des éternuements ou l’apparition d’une conjonctivite. La dermatite par allergie aux piqûres de puce La dermatite par allergie aux piqûres de puces constitue la première cause de démangeaison chez les animaux domestiques. Cette forme d’allergie fait suite à des piqûres de pucerons sur les chiens. La principale cause serait liée à une réaction d’hypersensibilité des différents allergènes retrouvés dans la salive du puceron.  La dermatite par allergie aux piqûres de puces se manifeste par l’apparition locale des démangeaisons au niveau des lombaires du chien. C’est l’endroit où les puces prolifèrent le plus. La meilleure manière de faire face à cette forme d’allergie consiste à se débarrasser des insectes qui peuvent éventuellement parasiter le chien et infester son environnement. L’allergie de contact Lorsque votre chien entre en contact direct avec une substance présente dans le milieu, il peut faire face à des allergies de contact. Il s’agit en réalité de réactions inflammatoires au niveau de la peau occasionnées par une substance qui stimule le système immunitaire. Voici quelques substances impliquées généralement dans cette forme d’allergie : Cette allergie se manifeste par une apparition de lésions inflammatoires à l’endroit où le chien a été en contact direct avec l’allergène. Généralement, c’est au niveau du ventre, du dessous des pattes, des conduits auditifs, du cou ou l’extrémité de son museau. Le lieu de contact varie selon l’origine de la substance (sol ou air). En somme, un chien peut être victime de différentes formes d’allergies qu’elles soient d’origine alimentaire, environnementale ou dues aux piqûres d’insectes. Chaque type d’allergie a sa spécificité en termes de symptômes et de cause inhérente. Il convient de prendre les mesures idoines pour éloigner votre chien des éventuels agents qui exposent votre animal aux allergies. JulieHello! Je m’appelle Julie et j’ai 25 ans. Je suis passionnée par la technologie et j’aime partager mes découvertes avec vous. Bienvenue sur mon site où je partage mes articles et mes expériences en tant que journaliste tech. Je suis impatiente de vous faire découvrir le monde fascinant de la tech avec moi! veterinaire-paris-hollanders.fr

blog

Quel temps de promenade pour un chien ?

Les avantages que présente la promenade pour un chien sont multiples. En effet, cela lui permet de jouir d’une santé optimale, de développer son flair, découvrir le monde, etc. Cependant, pour combler pleinement votre animal de compagnie vous devez connaitre le temps de balade qu’il lui faut. Voici quelques indices qui pourront vous être utiles. Le temps de promenade en fonction de la période Lors de la période estivale, il est crucial d’organiser le temps de balades autrement. Généralement, le soleil est plus fort entre 12 h et 16 h. Pour ce faire, vos sorties ne doivent pas se trouver dans cet intervalle. Privilégiez plutôt les promenades en fin de journée lorsque la lumière du soleil est moins fort ou carrément tôt le matin. En hiver, la durée de balade à l’extérieur est généralement plus courte. Par exemple, si vous étiez habitué à deux sorties de 40 minutes, vous pouvez substituer cela par 7 à 8 promenades de 10 minutes. Toutefois, n’oubliez pas de tenir compte de la capacité de l’animal. S’il n’est pas habilité à se défouler en extérieur en période hivernale, misez sur des instants d’exercice à la maison. En outre, n’oubliez pas d’offrir un manteau à votre chien pour les promenades hivernales. Au-delà de la réduction de la durée, vous devez également protéger les pattes de l’animal en investissant dans des bottines. Ces dernières ont leur utilité en hiver comme en été. En effet, elles permettent de pallier les blessures ainsi que les brulures que peut causer la chaleur du sol. Cela permet de faire une randonnée avec son chien sans entrave. Il existe également des baumes réparateurs/protecteurs qui peuvent les aider dans le même sens. Le temps de promenade en fonction de la race D’une race de chien à une autre, les besoins de dépenses sont différents. Par exemple, un labrador nécessite plus de promenades qu’un chihuahua. Cela sous-entend que la race est un facteur qui peut facilement aider à déterminer le temps de balade qu’il faut à son animal de compagnie. Les saints Bernard et les petits chiens Pour les races de chiens appelées saint-bernard ou chow-chow, vous n’êtes pas obligés de les faire courir pendant des heures. Trente à quarante minutes de promenade suffisent largement. Il en est de même pour les petits chiens tels que les spitz, les yorkshires ou les chihuahuas. Toutefois, certains animaux de petite taille comme le Jack Russel qui nécessite un grand besoin de dépense. Les beagles et les shishas Le temps de promenade des beagles et des shishas est plus élevé que celui de la catégorie précédente. En effet, ce sont des chiens de taille moyenne et grande qui ont un besoin de dépense minimum d’une heure. Parmi ceux-ci, on distingue les labradors, les retrievers, les malinois, les huskies qui nécessitent jusqu’à deux par jour. Le temps de promenade en fonction du caractère de l’animal Le caractère de votre chien est aussi un indice capital pour déterminer le temps de la promenade. Vous devez en réalité bien le maitriser afin d’agir en conséquence. Par exemple, si l’animal est très actif, il va falloir le faire dépenser beaucoup d’énergie pour l’épuiser. Si vous ne le faites pas, cela peut impliquer d’autres problèmes comme : Par contre, quarante minutes de promenade avec un rythme calme suffisent largement à un chien au caractère serein. Par ailleurs, il faut préciser que ces animaux ont généralement l’habitude de se conformer au quotidien de leur maitre. Par exemple, si vous êtes un fan de sport, votre compagnon peut prendre facilement goût à la course s’il sort avec vous de temps en temps. Le temps de promenade en fonction de l’âge Pour déterminer approximativement le temps de balade de votre chien, il est également crucial de considérer son âge. Les besoins de dépenses physiques des chiots sont élevés certes, mais il faut également retenir qu’ils s’épuisent très rapidement. Pour ce faire, il est recommandé d’augmenter la durée de promenade de façon progressive en tenant compte de l’âge de l’animal.  Pour savoir qu’un chien est vieux, la taille peut vous aider. En effet, un animal de grande taille avec 7 ou 8 ans est déjà âgé. Cependant, s’il s’agit d’un petit chien, il devient vieux à partir de 10 ans. À ces âges, il est préférable d’être attentif aux humeurs de l’animal, puisqu’ils oscillent au quotidien. Vous devez par conséquent vous conformer à ses nouveaux besoins en matière de promenade. Par exemple, il est possible qu’un chien passionné de balade se montre réticent tout à coup sans aucun souci médical. Dans ce cas, il s’agit simplement d’un indice de sénescence. JulieHello! Je m’appelle Julie et j’ai 25 ans. Je suis passionnée par la technologie et j’aime partager mes découvertes avec vous. Bienvenue sur mon site où je partage mes articles et mes expériences en tant que journaliste tech. Je suis impatiente de vous faire découvrir le monde fascinant de la tech avec moi! veterinaire-paris-hollanders.fr

blog

Comment nourrir son cheval de façon équilibrée ?

Manger de manière équilibrée permet d’optimiser les performances de votre cheval. Pour ce faire, il est nécessaire de privilégier certains aliments par rapport à d’autres. Découvrez ci-après les points clés d’un régime alimentaire sain pour votre cheval. Aidez ainsi votre animal à développer son potentiel, mais aussi à être en bonne santé. Bien nourrir son cheval pour éviter les carences Afin de nourrir convenablement votre animal, l’idéal est alors d’identifier ses besoins. Cela permet de déterminer la ration alimentaire qui lui correspond. À part cela, le fait d’ajouter du CMV pour cheval dans son régime permet de lui apporter tous les nutriments indispensables à son bien-être. Ce complément minéral vitaminé renferme les proportions idéales d’oligo-éléments dont votre animal a besoin. Pour ce faire, il prévient les éventuelles carences ainsi que le manque de minéraux dont votre animal peut souffrir. Les besoins alimentaires de votre cheval Le cheval est un animal herbivore qui passe la plupart de son temps à courir. Il va alors s’alimenter en grande quantité, et ce, de manière très fréquente durant la journée, mais aussi pendant la nuit. De ce fait, certains types de nourritures doivent composer ainsi le régime alimentaire de cet animal. L’herbe est bien évidemment le principal aliment de l’animal. Il peut en consommer jusqu’à 100 kg par jour. À part cela, des fourrages ainsi que des aliments concentrés figurent aussi dans l’alimentation du cheval. Cela concerne notamment les graines de céréales, mais aussi les différents types de vitamines et de minéraux.   Composer correctement son régime alimentaire La quantité de repas à consommer dépend de multiples critères tels que l’âge du cheval, son activité ainsi que son sexe. À part cela, son alimentation doit être composée de fibres, retrouvées essentiellement dans les végétaux. Ce sont entre autres les pailles de blé, l’avoine ainsi que les pulpes sèches et même les carottes. L’amidon quant à lui est un élément essentiel pour les chevaux athlètes. Il se retrouve dans les différents types de graines, mais aussi dans les racines ou les tubercules. C’est le cas des céréales. Le cheval va ainsi puiser son énergie dans l’amidon. Les matières grasses sont aussi d’excellentes sources d’énergie pour le cheval. Néanmoins, il faut privilégier l’acide gras, et ce, uniquement chez les chevaux qui effectuent des efforts considérables en temps chaud et humide. Il est aussi important d’opter pour des aliments riches en Oméga-3 et Oméga-6. L’ajout de protéines telles que les tourteaux ou la luzerne est tout aussi indiqué. Le corps de l’animal requiert un apport adapté de protéine afin de pouvoir garder sa masse musculaire. Cet élément est en plus riche en acides aminés. Respecter sa ration alimentaire La ration du cheval peut changer en fonction de son poids, mais aussi les saisons ou son activité. À titre indicatif, la quantité de fourrage à consommer doit être de 2Kg pour 100 kg de poids. Quant à la quantité de fruits et légumes, une proportion de 10 kg chacun pour un poids de 500 kg peut suffire.   N’oubliez pas également de bien hydrater votre animal. En moyenne, le cheval consomme jusqu’à 60 litres d’eau. Cela peut être moins selon le type d’aliments consommés. La présence de sel et de minéraux dans le régime alimentaire du cheval est aussi essentielle pour sa santé. Respecter ces quelques recommandations vous permettra d’avoir un animal sain. En effet, un régime alimentaire adapté et équilibré permet de satisfaire les besoins nutritionnels du cheval. Il est toutefois important de garder en tête que la capacité de l’estomac du cheval est de 15 litres. C’est pour cette raison qu’il est important pour cet animal de consommer des aliments de manière fréquente.   JulieHello! Je m’appelle Julie et j’ai 25 ans. Je suis passionnée par la technologie et j’aime partager mes découvertes avec vous. Bienvenue sur mon site où je partage mes articles et mes expériences en tant que journaliste tech. Je suis impatiente de vous faire découvrir le monde fascinant de la tech avec moi! veterinaire-paris-hollanders.fr

Retour en haut